L’Histoire du Club de Bayonne Biarritz Adour

rotarybba-fanion

La création

La gestation fut longue mais fructueuse : c’est en 1976 que les premiers contacts se nouent alors qu’un club de BAYONNE-BIARRITZ est déjà en place sur l’agglomération du BAB.
C’est à la suite d’un stage aux Etats Unis, custom essay now à Evanston, que le gouverneur en activité évoque la formation d’un second club.
Deux gouverneurs et un futur gouverneur se succèdent pour permettre la création du jeune club BAYONNE-BIARRITZ-ADOUR.
A la suite du Gouverneur JULLIEN, c’est le Gouverneur LANSON qui remettra la Charte le 4 mars 1978, en l’accompagnant de ces vers qui demeurent d’une actualité pertinente :

SERVIR

Le bonheur est le fruit que tout homme désire,
Mais chacun l’entrevoit sous un aspect changeant,
La puissance ou la gloire ou l’amour ou l’argent,
Mêlant parfois le tout en un vaste délire.

Heureux le Rotarien que sa devise inspire!
L’idéal est si rare en ce monde affligeant,
Qu’en avoir est déja se montrer exigeant,
C’est presque le bonheur vers lequel on aspire,

L’atteindre est un sommet, et des plus difficiles.
On peut le faire bien, on peut se rendre utile
Ca n’aura aucun sens, si ça ne vient pas du coeur.

Servir est un vain mot s’il reste une devise,
Il faut le magnifier pour qu’il se rotarise,
Servir c’est être bon et devenir meilleur.


C’est enfin le gouverneur Pierre ALQUIÉ qui fut notre tuteur. Il recruta nombre des fondateurs et designa les trois premiers présidents : Robert HITCE, Raymond FOUET et Hubert VASSEUR.

Le Président Gerald MASON, qui emporta le vote favorable du Club doyen, a salué ainsi, dans son bulletin de mars 1976, la création de notre club.

Dès le début, notre jeune club respire la joie et se caractérise par une camaraderie franche et gaie rendant attrayantes toutes nos rencontres. Lors des fameuses soirées au coin du feu, chez l’un ou l’autre d’entre-nous, les conteurs d’histoires s’en donnent à cœur joie.

Un groupe dénommé la « section aventure » organise plusieurs sorties rotariennes en Angleterre, au Pays de Galles, au Portugal et en Espagne où nous contribuons à la création du club de Pampelune puis, plus tard, à celui d’Irun.

Les Rotariens se retrouvent très régulièrement et amicalement pour écouter des conférenciers qui permettent aux participants de mieux connaître les grands sujets du monde et de la société en général.

Ces conférences régulières, qui se sont parfois déroulées devant un public nombreux, rassemblent en effet les Rotariens du Club, leurs épouses, les autres membres des clubs de la région voire un public non rotarien mais très attentif.

Les exigences rotariennes :

Au sein du club et dans la vie quotidienne :

– Comportement amical à l’égard de tous les autres Rotariens ; exigence d’une éthique forte dans la vie professionnelle.
– Adoption de la devise « servir c’est mon affaire » dans ses trois dimensions : internationale, nationale et locale.

Sur le plan des actions concrètes :

– Organisation des transports de médicaments et de matériel médical vers l’Afrique.
– Mise en place, dès la première année, d’un échange d’étudiants qui perdure encore aujourd’hui.
– Constitution d’un RYLA, séminaire de jeunes pour favoriser l’éclosion de leaders.
– Suivi du « Prix de la Paix », cher au gouverneur CAZES, avec le club de Pampelune.
– Réunion de centaines d’étudiants à la rencontre de professionnels dans le cadre des opérations « forum des Carrières ».
– Participation régulière à la journée des handicapés, à la collecte de la banque alimentaire et à la journée de ramassage de vêtements…

Les grands évènements de la vie du club

4 mars 1978 : remise de la Charte au Rotary Club de Bayonne-Biarritz-Adour (30 membres fondateurs en 1977 ; 9 membres encore présents au club en 2005 dont 2 membres d’Honneur)

1979 : organisation, pour la 1ère fois, de la journée à l’intention des Handicapés (vente de matériels de sports et de jouets)

8 Mars 1980 : Le 75ème anniversaire du Rotary réunit pour la première fois les 4 clubs d’alors de la Cote Basque :
Biarritz-Bayonne, Hendaye, Saint-Jean-de-Luz et Bayonne-Biarritz-Adour,
pour une fête commune (orchestrée par Christian MÉTAYER ) et une action humanitaire commune.
Cette action conjointe permet d’offrir à l’association des Paralysés de France, un minibus spécialement aménagé dont la mairie de Bayonne avait accepté d’assurer la maintenance.
Le Maire, Henri GRENET, avait eu, à cette occasion, cette belle formule : « Ne nous remerciez pas, c’est nous qui vous remercions de nous donner l’occasion de faire un tel geste ».

Henri SABOURIN, gouverneur du 169ème district, écrivait alors:

« Mais quels Rotariens se souviennent mieux que ceux des clubs de BAYONNE-BIARRITZ, de BAYONNE-BIARRITZ-ADOUR, d’ HENDAYE et de SAINT-JEAN-DE-LUZ qu’avant ce noble objectif se place en tout premier lieu celui de développer des relations personnelles d’amitié entre ses membres en vue de leur fournir des occasions de servir l’intérêt général.

Les présidents : André POUPINEAU, Hubert VASSEUR, Jacques MALABAT et Peyuco DUHART et, avec eux leurs amis, ne peuvent mieux célébrer le 75ème anniversaire du ROTARY INTERNATIONAL en se réunissant ainsi dans un élan fraternel régional où chacun apporte certes sa forte personnalité mais surtout un désir identique d’aller vers les autres l’esprit ouvert, tolérant et compréhensif ».

Ce geste collectif, avec d’autres objectifs, se renouvellera de nombreuses fois grâce à l’Inter-club qui venait de voir le jour.

1982: concert au profit de l’enfance handicapée à Saint-Jean-de-Luz : direction Daniel DECHICO.

Avril/mai 1982 : jumelage avec le club de Pampelune

1984 : 1ère opération « Carrières » (1200 élèves ou étudiants viennent se renseigner), collecte et envoi de 100 kilos de médicaments pour l’Hôpital de BOUAR en Centrafrique; le transport est pris en charge gratuitement par le personnel de la base aérienne de TOULOUSE

1984 : organisation d’un rallye automobile

1986 : remise du prix « servir » au Club des Ours Blancs de Biarritz

1986 : remise du Prix de la Paix

1987 : mise en place d’un Comité Inter-Clubs Service de la cote Basque ( Rotary, InnerWheel, Lions et Lioness, Soroptimits, Kiwanis, Table Ronde et Table 41)

1986 : spectacle son et lumières au château de Bidache

1986 : élection de Pierre Cazes, membre de BBA, au poste de Gouverneur pour 1989-1990

7 mars 1987 : 10ème anniversaire du Club au Casino Bellevue de Biarritz

1987 : organisation par BBA de la conférence annuelle de District (500 participations)

1987 : passation de pouvoirs entre Henri Kircher et Christian Haramburu au château de Larraldia

1988 : Instauration du prix Daniel DECHICO qui distingue chaque année un élève de l’Ecole Nationale de Musique de Bayonne Côte Basque.
Daniel DECHICO, Rotarien de notre club, et trop tôt disparu, était le directeur de ce conservatoire et un chef d’orchestre connu pour sa participation musicale aux émissions dominicales animées par Jacques MARTIN. Daniel DACHARRY a été l’initiateur de ce prix.
Concert à la mémoire de notre ami Daniel Dechico au théâtre de Bayonne.

1988 : passation de pouvoirs entre Étienne Miremont et Raymond Latayade au château de Bidache.

5 au 10 juin 1988 les clubs de Bayonne-Biarritz, Bayonne-Biarritz-Adour, et Saint Jean-De-Luz accueilleront le 25ème Championnat du monde de Golf du Rotary.

igfr

Les « Chairmen » qui avaient obtenu d’organiser cette manifestation de renommée mondiale étaient nos amis Georges PIOT et Christian MÉTAYER : ils ont été soutenus par une équipe de Rotariens nombreux et dévoués.
Ce fut un très grand succès avec 20 pays représentés et 350 golfeurs venus du monde entier qui parcoururent et apprécièrent les parcours de golf de la Côte Basque.
Tous les Maires des villes concernés (Bernard MARIE, Victor MENDIBOURE, Paul RICAUD, accompagné de Jacques CHABAN-DELMAS) participèrent à l’accueil des compétiteurs.
Fruit d’un travail de 2 ans, le succès financier fut lui aussi au rendez-vous et permit d’importants dons aux œuvres humanitaires des trois clubs impliqués.

1990 : parrainage, avec le Club de BB, de la création du Club de Cambo, à l’initiative du Gouverneur Pierre CAZES et du président Philippe CAMY. André HALARY accepta la charge d’être le président fondateur de ce club. Avec l’aide, très active, d’André COMPS, il réunit 25 membres et reçut la Charte du Gouverneur Pierre CAZES.

1990 : Voyage au Portugal: visite à notre Club contact d’Esponsende

1991 : remise du Prix de la Paix (Club BBA et du Club de Pampelune)

1991 : organisation d’un concert de Jazz au Palais des Festivals de Biarritz avec le Clubs Rotary de la Cote Basque (participation de Maxim Saûry et du Big Band) ; le Président remet un chèque de 65000 FF a l’Association des Parents d’Enfants Malentendants ( constitution d’une vidéothèque)
Des manifestations similaires furent ensuite conduites par nos amis de HOSSEGOR, toujours à BIARRITZ, et particulièrement avec la troupe des « BALADINS EN AGENAIS »

1996 : conférence des Petits Chanteurs a la Croix de Bois au théâtre de Bayonne

1996 : opération « Diane Tell », concert monté afin de collecter des fonds destinés à la construction d’un dispensaire au Zaïre

1997 : « adoubement » du Duc de Gramont en qualité de membre d’Honneur du club

1998 : 1ère opération « Brocante » à Ahetze

5 Juin 1998 : sous la présidence de Georges PIOT, le club fête les 20 ans de sa remise de charte. 120 personnes écouteront les fondateurs évoquer avec humour et émotion ces 20 années de souvenirs communs.

1998 : Opération « Don du sang »

1999 : dîner-débat organise par l’Inter-Clubs sur le cyclisme avec la participation de Jean-Marie Leblanc, André Darrigade, Gilbert Duclos-Lassalle….

2000 : opération Inter-Clubs « lutte contre la sclérose en plaques »

 

2000 : prix des Métiers d’Arts et du Travail Manuel. Les lauréats de BBA sont lauréats du District en 2001

2000 : 1er tournoi de Golf organisé au profit des associations « Le Nid Basque » et
« Chrysalide »

Juillet 2000 : le Club déménage a l’hôtel Mercure après que son siège ait été pendant plus de 20 ans au château de Brindos.

2001 : prix de l’Eloquence

2002 : action seconde chance

Juillet 2003 : le Club installe son siège a l’Hôtel de Chiberta et du Golf

Avril 2004 : organisation, avec le Club de BB, de la Conférence de District à Biarritz (presque 600 participants).

2004 : 1ère opération  » Madagascar » ( voir ci-après)

2005: participation au NEURODON et Action du centenaire avec l’Avant première du film Boudu au cinéma de Tarnos (500 spectateurs), opération cinéma (Boudu) et journée de récolte de fonds à Carrefour
Train du centenaire (2005) permettant d’accompagner des enfants à Paris, puis à Disney world

2ème opération Madagascar : expédition d’un container de 30 m3.

Madagascar

Une action pas tout à fait comme les autres
Le club de Bayonne Biarritz Adour s’est plus spécialement investi ces deux dernières années dans une action humanitaire à destination de nos amis malgaches.

En 2004, une première mission humanitaire a destination d’un collège d’une petite ville de Madagascar nous avait permis d’aller à la rencontre de la grande île et de prendre en charge l’éducation scolaire d’une trentaine d’élèves. Les 12 Rotariens participants étaient revenus avec des yeux pleins d’images exceptionnelles et le cœur chargé d’émotions.
Pour nous devant tant de besoin exprimés, il n’était pas possible d’en rester là.

Aussi dès le mois d’octobre, les Rotariens se sont mis à l’ouvrage pour renouveler cette aventure et relever un défi a la hauteur de l’ambition du Club Rotary BBA.
Ainsi de rencontres en actions nous avons collecté du matériel pour nos petits amis de là-bas : des ordinateurs, bien sûr, mais aussi des livres scolaires, du matériel médical, bref un vrai inventaire à la Prévert… qui a bientôt représenté plus de 30 m3 !

Au jour J, nous étions une petite quinzaine à prendre le vol Paris – Madagascar.
10 heures de vol, 10 heures de route sur des pistes dignes d’un manège de montagnes russes, ont constitué un excellent moyen de donner une bonne humeur communicative à ces femmes et ces hommes représentant le club et prêts à la grande aventure.

Après un accueil chaleureux et particulièrement amical de nos amis Rotariens d’Ambatondrazaka, nous avons été reçus par le directeur du Collège et le Maire de la Collectivité qui ont été plus que sensibles à cette opération. Go at this point https://prvtzone.ws/forums/questions-of-beginners.51/ currently. C’est en présence des autorités locales que nous avons effectué une répartition du container, au profit du Collège, de la Ville et de l’Hôpital. À l’ouverture du container sur la place de la commune devant le Maire, les larmes de joie et d’émotion n’étaient pas que dans les yeux et cœurs de nos amis.

Une belle mission accomplie, malgré les difficultés de communication, dans la bonne humeur, mais aussi avec l’impression d’avoir participé à un moment exceptionnel d’échanges et d’amitiés partagés.
Aujourd’hui nous pouvons dire que nous connaissons mieux ces enfants, les habitants de la commune et ceux qui s’occupent avec les moyens disponibles et souvent précaires de l’hôpital.

Notre envie est de continuer à aider cette ville et le club Rotary qui tente chaque jour sur place d’apporter son soutien a une population qui manque de beaucoup de choses pour ne pas dire plus…
C’est ainsi que pour inscrire cette action dans une durée, nous avons décidé de poursuivre notre aide… Avec vous peut-être !

Dans un premier temps nous mettons tout en œuvre pour assurer annuellement le soutien financier et scolaire de ces jeunes malgaches du Collège EDEN.
Ensuite et pour prolonger cette action nous recherchons du petit matériel mécanique pour aider les professeurs du collège technique de la ville dans ses actions de formation. Nous allons nous procurer des motoculteurs qui permettront à ces jeunes d’apprendre le métier et d’assurer localement une maintenance qui fait cruellement défaut.
Enfin nous souhaitons en 2007 conduire une mission avec des médecins et porter avec nous du matériel médical, simple et fiable pour l’hôpital de la ville (70 000 habitants).
Aujourd’hui et grâce à votre participation, rotariens ou sympathisants, notre mission à destination de Madagascar se poursuit.

LISTE DES PRESIDENTS SUCCESSIFS

1977 – 1978
Robert Hitce
1978 – 1979
Raymond Fouet
1979 – 1980
Hubert Vasseur
1980 – 1981
André Halary
1981 – 1982
Pierre Cazes
1982 – 1983
Daniel Chérel
1983 – 1984
Christian Métayer
1984 – 1985
André Junique
1985 – 1986
Pierre Lavignasse
1986 – 1987
Henri Kircher
1987 – 1988
Christian Haramburu
1988 – 1989
Francis Mongrand
1989 – 1990
Jean-Pierre Abéradère
1990 – 1991
Hubert Vasseur
1991 – 1992
Daniel Dacharry
1992 -1993
André Comps
1993 -1994
Jean Coyola
1994 – 1995
Etienne Miremont
1995 – 1996
Raymond Lataillade
1996 – 1997
Robert Hope
1997 – 1998
Georges Piot
1998 – 1998
Franck Le Blanc
1999 – 2000
Pascal Larripa
2000 -2001
Daniel Marret
2001 – 2002
Jean-Noel Bouchet
2002 – 2003
Joseph Brachet
2003 – 2004
Daniel Dacharry
2004 – 2005
Antoine Thierry
2005 – 2006
Jacques Parvillier
2006 – 2007
Alain Nicola
2007 – 2008
Dominique Bouché
2008 – 2009
Jean-Claude Candelon
2009 – 2010
Jean-Paul Capbern
2010 – 2011
Jean-Michel Sasco
2011 – 2012
Frédéric Guérin
2012 – 2013
Alexandre Courtois
2013 – 2014
Jacques Tillier
2014 – 2015
Bernard Courrèges
2015 – 2016
Serge Dupont

Vous avez dit :

Bayonne-Biarritz-Adour …

bayonne_centre

BAYONNE

blason_bayonne

Sa devise est nunquam polluta : « jamais souillée » (La ville a subi 14 sièges au cours des siècles).

Dès l’Antiquité, Bayonne a présenté une grande importance stratégique. Au 1er siècle avant J.C., sous l’occupation romaine, les Tarbelles entourent la ville d’une enceinte fortifiée.

Son ancien nom est Lapurdum (nom du camp romain qui se tenait sur l’emplacement de la ville), qui a donné son nom à la province du Labourd.

La cité fut romaine, puis vasconne. Par le mariage d’Aliénor d’Aquitaine avec le roi d’Angleterre, elle passe sous la domination anglaise du XIIe au XVe siècle, est détachée du Labourd, et devient une base militaire importante.

Puis la ville revient à la couronne de France et continue à être fortifiée face aux dangers que représente sa proximité avec la frontière. Les ingénieurs du Roi réaménagent l’Adour et creusent un estuaire pour fixer définitivement son lit. Bayonne redevient une ville prospère. Le port de Bayonne reprend alors une plus grande activité. Le commerce et la pêche à la morue et à la baleine assurent les richesses des pêcheurs et des armateurs.

Mais c’est aussi un port militaire et à partir de 1678, Vauban fortifie la ville. Au XVIIIe siècle, l’activité de Bayonne atteint son apogée.
De nos jours, l’industrie moderne (métallurgies, produits chimiques) a pu s’y implanter, grâce aux possibilités d’approvisionnement par mer en charbon et minerais étrangers.

3

BIARRITZ
blason_biarritz

Sa devise est : J’ai pour moi les vents, les astres et la mer.

Au Moyen Age, Biarritz est un petit village de pêcheurs qui passe sous la domination anglaise du XIIe au XVe siècle.

A partir du XIIIe siècle, le village s’articule autour de deux communautés : les pêcheurs regroupés autour du Port Vieux, et les laboureurs vivant près de l’Eglise de Saint-Martin. En 1550 le village compte environ 1250 habitants.
Ils vivent essentiellement de la pêche à la baleine qu’ils harponnent au large et dépècent dans le goulet du Port Vieux.

Avec la disparition des baleines le long des côtes françaises au milieu du XVIIe siècle, le village s’appauvrit et les hommes sont contraints à de longues saisons à Terre-Neuve pour pêcher la morue.

Dès la fin du XVIIIe siècle, Biarritz sera prisée pour ses « Bains de mer », mais ce n’est qu’au milieu du XIXe siècle que, grâce à Napoléon III et l’impératrice Eugénie, la ville connaîtra l’essor, la prospérité et la célébrité qu’on lui connait aujourd’hui.

adour

L’ADOUR

C’est le troisième nom de notre club. S’il identifie très bien notre espace local, l’Adour lui donne déjà son espace environnemental avec toute l’histoire qui y est attachée.

L’Adour est le cinquième fleuve de France par sa longueur: 335 kilomètres. L’Adour prend sa source en Bigorre au col de Tourmalet.
À l’époque glaciaire, l’Adour a creusé une profonde vallée, aujourd’hui sous-marine. À 35 km au large, l’entaille atteint 1 000 à 1 500 mètres de profondeur : c’est le Gouf de Capbreton.

L’Adour a souvent changé d’embouchure. Il errait au gré de l’ensablement de son delta. En 1562, le fleuve se jette à Capbreton à 20 km au nord de Bayonne.

Alors que Bayonne est en déclin, la ville obtient de Charles IX de France qu’on lui donne un accès direct à l’océan. Les travaux sont exécutés par Louis de Foix.

Au cours du 18ème siècle, l’Adour a connu une période particulièrement florissante avec le port de Bayonne qui avait cette époque le statut de port franc.

Ce fleuve a été chanté par les poètes. Notamment par le landais Isidore Salles, ancien sous-préfet de Dax. Il a consacré à l’Adour « au cours fantasque, grand coureur qui en a fait de toutes », un poème dans lequel il le suit depuis sa source jusqu’à son embouchure.

Visitez également le site du District 1690.

Le Rotary : une longue histoire

paul-harris-medal

Créé aux Etats-Unis en 1905 par un juriste installé à Chicago, Paul Harris, le Rotary est association qui rassemble des hommes (et aujourd’hui des femmes) issus de tous milieux professionnels. Il est plus spécialement représenté parmi les milieux d’affaires et les professions libérales. Il n’est attaché à aucune orientation ou influence politique, philosophique ou confessionnelle.

UNE ROUE COMME EMBLEME

logo-9
Le nom de « Rotary » symbolisait la rotation des lieux de réunion. Il s’agit d’une roue à engrenage de 6 rayons, 24 dents et une rainure de clavetage. Symbole de la transmission de l’énergie: elle est portée comme insigne de boutonnière par tous les membres.

UNE DEVISE: « SERVIR D’ABORD »

Des hommes et des femmes de toutes professions qui mettent leurs capacités et leur coeur au service des autres.

DES ACTIONS AU QUOTIDIEN

Ses membres se consacrent à l’action humanitaire, encouragent l’observation de règles de haute probité dans l’exercice de toute profession, font progresser l’entente entre les peuples, l’altruisme et le respect de la paix.

Le Rotary est présent dans 164 pays du monde. Il compte environ 1 200 000 membres qui appartiennent à 30 000 clubs. Les Clubs sont regroupés en Districts (530) qui relèvent directement du Rotary International dont le siège est situé à Evanston, aux Etats-Unis. Il n’existe pas de structures « nationales ».

La France comprend environ 35 000 membres répartis en 1000 Clubs (19 Districts). Localement, on trouve, au sein de la communauté d’agglomération de Bayonne, Biarritz et Anglet, deux Clubs qui appartiennent au District 1690. Ce District couvre la région qui s’étend de La Rochelle au Nord, Angoulême et Agen à l’Est, Pau et Hendaye au Sud, soit 2 600 membres et 71 Clubs.

UNE EXPANSION DYNAMIQUE…

1908: Création d’un deuxième Club à San Francisco
1910: Création d’un premier club situé hors USA, au Canada
1911: Création du premier Club européen, à Dublin
1917: Création de la « Fondation Rotary »
1927: Création du premier Club français, à Paris
1930: Création du premier Club de la Côte Basque, Bayonne Biarritz
1976: Création du club de Bayonne Biarritz Adour
1985: Lancement du programme « Polio Plus » (éradication de la poliomyélite)
1985: Ouverture du Rotary aux femmes
2005: Centième anniversaire de la création du Rotary
2006: Trentième anniversaire de la création du Club de BBA

Visitez également le site du Rotary International.

porno online